23 mar
2012

Da Vinci Code

Mon téléphone sonne…

« Ca te dit une invitation pour le Da Vinci Code ce soir au Palais des Festivals ? »

Ni une ni deux, me voila à Cannes en train de monter les marches dans un costume bien trop grand pour moi.

Comment manquer une occasion parreil ?! Traduit en 44 langues et vendu à plus de 40 millions d’exemplaires, le best-steller de Dan Brown assurait au film un bel avenir.

Pour ceux qui n’auraient pas lu le livre (même si vous n’aimez pas lire je vous le recommande, il est très facile et passionnant) voila un résumé officiel :

« Une nuit, le professeur Robert Langdon, éminent spécialiste de l’étude des symboles, est appelé d’urgence au Louvre : le conservateur du musée a été assassiné, mais avant de mourir, il a laissé de mystérieux symboles… Avec l’aide de la cryptologue Sophie Neveu, Langdon va mener l’enquête et découvrir des signes dissimulés dans les oeuvres de Léonard de Vinci. Tous les indices convergent vers une organisation religieuse aussi mystérieuse que puissante, prête à tout pour protéger un secret capable de détruire un dogme deux fois millénaire…
De Paris à Londres, puis en Ecosse, Langdon et Sophie vont tout tenter pour déchiffrer le code et approcher les secrets qui remettent en cause les fondements mêmes de l’humanité…  »

Cependant voila, dès les 15 premières minutes de film, on se rend bien compte que cela risque d’être long… très long ! 2h32 malheureusement gaspillées, malgrès un scénario fidèle au livre (ceux qui ne connaissent pas aimeront sûrement l’histoire) le film est mal tourné, il n’y a aucun rythme (la scène de la « chasse au trésor » dans le louvre va tellement vite qu’elle en devient ridicule), les acteurs pour la plupart ne jouent pas bien, la scène où la Smart roule en marche arrière dans Paris est tellement mal filmée qu’on ne voit pratiquemment plus rien…

Bref, le seul point positif de ma soirée c’était la montée des marches, je suis heureux de ne pas avoir du payer pour un tel film, mais deçu qu’un best-steller ait été aussi mal adapté !

Follow Me!

Follow Me!